Qu’est-ce-que l’aquamation ?

Retour aux articles

Qu’est-ce-que l’aquamation ?

Quelle est la différence entre  la crémation et l’aquamation ?

Plusieurs personnes au Québec optent pour la crémation suite au décès. Toutefois, il existe depuis peu une toute nouvelle alternative afin de réduire le corps du défunt en cendres : l’aquamation. Bien que le résultat soit sensiblement le même, le procédé est totalement différent. Afin que vous puissiez y voir plus clair, nous vous expliquons de façon simple en quoi consistent ces deux méthodes.
La crémation :
C’est quoi?
C’est une pratique très ancienne visant à brûler le corps (usage du feu) afin de n’en conserver que les os, qui seront réduits en cendres.
Le fonctionnement
-On procède d’abord par la vérification de l’identité du défunt.
-Celui-ci est ensuite placé dans un cercueil de crémation en bois ou en carton, ou dans un vrai cercueil selon ses dernières volontés.
-Le cercueil de crémation est placé dans le four crématoire.
-La température du four dépasse les 1200 degrés Celsius et le cercueil est brûlé durant environ 90 minutes.
-Environ deux heures supplémentaires doivent s’écouler avant que les os ne soient récupérés et réduits en cendres.
-Les cendres sont déposées dans un sac, qui sera placé dans l’urne préalablement choisie selon les volontés de l’être cher.

L’impact environnemental
-Une seule crémation représente des émissions de 160 kg de CO2.
-Elle engendre une dépense énergétique importante: on la compare à un aller-retour en voiture entre Montréal et Vancouver, ce qui totalise 7700km.

L’aquamation :
C’est quoi?
C’est une technique originaire d’Australie, autrefois réservée aux animaux. Elle consiste à utiliser l’hydrolyse alcaline, un procédé chimique écologique alliant l’eau et une solution alcaline. C’est tout comme une crémation, toutefois, l’eau est l’élément utilisé.
La procédure
-On procède d’abord par la vérification de l’identité du défunt.
-Celui-ci est ensuite placé dans un grand cylindre métallique clos, qui est rempli de 300 litres de solution qui est composée de 95% d’eau et 5% de solution alcaline.
-Cette eau est chauffée à basse pression à 96 degrés Celsius pendant 12 heures. Elle n’atteint jamais l’ébullition.
-Le liquide retourne vers l’usine de filtration des eaux usées et les os sont récupérés.
-Les os sont réduits en cendres, puis déposés dans un sac qui ira dans l’urne préalablement choisie.

L’impact environnemental
-Une aquamation représente une émission 1kg de CO2.
-Elle neutralise les formaldéhydes, solutions chimiques utilisées lors de l’embaumement.
-Elle ne nécessite qu’une faible dépense énergétique.

Il est bien évident que l’aquamation est une alternative plus écologique que la crémation par le feu. De plus, il s’avère qu’elle est moins dispendieuse. Cependant, peu importe le procédé choisi, l’important est de le faire en respectant les volontés de l’être cher, pour lui rendre un dernier hommage fidèle à son image.

Vous avez d’autres questions?

Vous pouvez nous appeler directement à la boutique au 450-461-1845,ou venir nous rendre visite au 1486 Montarville, Saint-Bruno, J3V 3T5. Il nous fera grand plaisir de vous accompagner dans vos démarches.

Visitez notre boutique en ligne pour voir les urnes d’artisans québécois disponibles chez nous.

Visitez notre page Facebook.

 

2019-11-20T16:04:31+00:00
Retour aux articles